Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le point de vue d'un ornithologue

Publié le

oiseaux tués par les éoliennes : vautours fauves, outarde barbue et martinet
oiseaux tués par les éoliennes : vautours fauves, outarde barbue et martinet
oiseaux tués par les éoliennes : vautours fauves, outarde barbue et martinet
oiseaux tués par les éoliennes : vautours fauves, outarde barbue et martinet
oiseaux tués par les éoliennes : vautours fauves, outarde barbue et martinet

oiseaux tués par les éoliennes : vautours fauves, outarde barbue et martinet

Extrait du texte de G. Grolleau, ornithologue que vous trouverez ici : http://epaw.org/echoes.php?lang=fr&article=n327#gr

[…] Les travaux d’implantation d’éoliennes modifient le sol, donc la flore, supprimant par ailleurs des surfaces non négligeables qui doivent être

entretenues avec une végétation basse. Mais les plus gros dégâts sont sur l’avifaune, avec des milliers d’oiseaux tués chaque année, ainsi que de très nombreuses chauve-souris dont les populations sont déjà mal en point -Indiquons au passage que le maintien en pelouse des surfaces d’implantation des éoliennes favorise certaines espèces de petits rongeurs qui constituent les proies de beaucoup d’espèces de rapaces, ce qui augmente la fréquentation des sites par ces derniers et, par conséquence, la probabilité d’accidents.

Ceci n’est ni une élucubration ni une vue de l’esprit, mais une triste réalité. Curieusement, en France, aucune étude n’a été réalisée pour évaluer, à l’échelle du pays, l’impact des éoliennes sur l’avifaune, notamment sur les grands rapaces, alors que d’autres pays l’ont fait et l’ont publié.

C’est le cas des EtatsUnis, de l’Espagne, de la Grande-Bretagne, de

l’Allemagne. Placer des éoliennes dans les couloirs de passage (déplacements locaux ou migratoires) est une atteinte grave à la biodiversité et une violation des lois et décrets protégeant ces espèces. Faut-il rappeler que plusieurs de ces grands rapaces font l’objet de coûteux Plans Nationaux d’Action, ou encore de Plans d’Action de l’Union Européenne.

Comment expliquer les 8 projets éoliens qui doivent s’implanter sur les Monts de l’Escandorgue dans l’Hérault, site de nidification d’un couple d’Aigle royal, entre autres, espèce très protégée ; ce massif est situé, en outre, sur un Corridor de Migration et de Dispersion des grands rapaces régulièrement emprunté par 4 espèces de vautours récemment réintroduites aux frais du contribuable : Vautour fauve, Vautour moine, Gypaëte barbu, Percnoptère d’Egypte. 3.000 Aigles royaux ont été tués par les éoliennes en Californie, 1.000 à 2.000 Vautours sont tués chaque année en Espagne, etc... Difficile de dénombrer les espèces plus petites et les chauves-souris qui disparaissent rapidement sous l’action des nécrophages.

Si en Californie la Centrale d’Altamon Pass comporte des centaines d’éoliennes, ce n’est pas le cas en Espagne où les centrales comptent en moyenne une dizaine d’éoliennes, et pourtant !!

On nous oppose des mesures d’atténuation d’impact sur l’avifaune, mais elles se révèlent non efficaces. C’est d’ailleurs pour cela que le gouvernement américain, jamais à court d’idées, émet des « eagle take permits » ou permis pour tuer des aigles, et ce pour éviter aux compagnies éoliennes de payer des amendes pour destruction d’espèces protégées.

[…]

Commenter cet article